Regime pour steatose hepatique

Les aliments à indice glycémique élevé à éviter dans le régime spécial stéatose hépatique sont :. En plus d'être associées à l'obésité, aux risques cardiovasculaires et à la résistance à l'insuline, les graisses trans et saturées aggrave la stéatose hépatique en favorisant son développement.

Les graisses trans sont obtenues par hydrogénation des huiles végétales et contribuent à augmenter le cholestérol total et le "mauvais" cholestérol LDL. Pire, ils font diminuer le bon cholestérol HDL.

On les trouve en majorité dans les plats industriels élaborés avec de margarines et d'huiles végétales hydrogénées.

Huile cactus pousse cheveux rapide

Les termes indiquant la présence de gras trans sont : huile végétale hydrogénée, huile végétale partiellement hydrogénée, graisses végétales hydrogénées, margarine hydrogénée. Les graisses saturées contribuent aussi à la hausse du cholestérol, facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Une consommation excessive d'alcool est un facteur de risque pour les maladies chroniques du foie.

Ainsi, elle doit être évitée par les patients atteints de stéatose hépatique. On recommande de ne pas dépasser deux verres d'alcool par jour chez la femme et trois verres par jour chez l'homme.

Santé du foie : les aliments à éviter

Aussi nommé sirop de maïs, le sirop de glucose-fructose est un édulcorant liquide qui a peu à peu remplacé le sucre dans de nombreuses préparations industrielles. Il a été démontré qu'une alimentation riche en fructose favorise le dépôt de lipides dans le foie. Il est donc préférable, en cas de stéatose hépatique, d'éviter les aliments qui contiennent cet édulcorant. A la place, il faut veiller à choisir des aliments qui contiennent peu de sucres ajoutés.

Parce qu'ils concentrent souvent sucre et mauvaises graisses, les aliments industriels et transformés sont à éviter dans le régime spécial stéatose hapatique.

On recommande de cuisiner un maximum et d'éviter les plats préparés et autres aliments industriels.

Que faire pour traiter la stéatose hépatique non alcoolique?

Les aliments dont un des premiers ingrédients de la liste est le sucre devraient être évités. Il est très important de bien lire les étiquettes pour faire les bons choix. La bétaïne est un composé azoté présent dans plusieurs espèces végétales et animales.

Sa consommation pourrait aider à traiter certaines pathologies du foie comme la stéatose hépatique. Pour le moment, les études scientifiques n'ont pas réussi à démontrer de bénéfices supplémentaires.

La bétaïne se trouve dans les céréales complètes, les flocons d'avoine, l'orge, le quinoa, les betteraves ou encore les épinards. Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée. Bienfaits Recommandations Conseils pratiques Pour aller plus loin Références.

Inscrivez-vous dès maintenant.

Regime pour steatose hepatique

Privilèges et avantages Devenez membre dès aujourd'hui! La communication avec le patient Lexiques Webinaires.

Que faire pour traiter la stéatose hépatique non alcoolique? Certaines études tendent à montrer leur intérêt pour les cirrhoses voir avec votre hépatologue.

Les féculents transforment notre foie en… foie gras

Pour les collations entre les repas, boire des jus de fruits ou des boissons au soja, des smoothies, manger des fruits, des bananes, des amandes et utiliser si besoin des boissons nutritives. Si la fatigue est constante, le médecin doit vérifier le statut vitaminique A, B, C, D, E et protéique car les carences sont fréquentes.

Pour les vitamines, faites pousser des graines germées, pleines de protéines et de vitamines. La stéatose du foie est fréquente chez les personnes ayant une hépatite C.

Chez certains, ayant un virus de génotype 3, la stéatose est due au virus lui-même. La stéatose était un obstacle au succès du traitement du VHC moins maintenant avec les nouveaux traitements. Pour les aventuriers, les amateurs de retour aux sources, de petites études avec le régime paléolithique font état de très bons résultats sur la stéatose du foie et sur des maladies chroniques non curables par la médecine.

Ce régime était celui de nos ancêtres du Paléolithique, il y a 40 ans, des chasseurs-cueilleurs. Une étude américaine 3 portait sur 18 volontaires obèses avec une stéatose hépatique, qui ont suivi pendant deux semaines soit un régime hypocalorique, soit un régime paléolithique sans glucides. Nous consommons souvent trop de féculents, trop de sucre et de sel et pas assez de légumes, considérés comme une simple garniture des plats de viandes et souvent remplacés par des frites.

Un apport de vitamines et de minéraux peut être utile pour prévenir des carences associées à un faible apport, aux perturbations métaboliques dues à la maladie du foie ou aux effets des médicaments. Ces suppléments doivent être déterminés par une évaluation individuelle.